Le Club des Clubs de Poker utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur leclubdesclubs.org vous en acceptez l'utilisation.

CoveragesSuivez la Finale.

Ludovic Berret

Ludovic Berret

Prenons le temps de présenter Roland, qui vient de libérer les 90 autres joueurs du tournoi. Vous le découvrirez grâce au Facebook Live de Pierrick, que vous pourrez revoir ici. Son élimination ? Du très classique. Carole Devoteau (Bourges Poker Club) ouvre A6 de SB. Elle décide de relance à 30k sur 6k-12k la grosse blind de Roland, qui a 50k devant lui.

Roland ouvre KQss. Il décida de tenter sa chance en poussant tous ses jetons au milieu, mise que Carole s'empressa de payer.

Le flop offrit rapidement un As à Carole, n'offrant presque aucun espoir à Roland.

Bon, là, il faut bien avouer que Pierrick et moi nous sommes fait avoir. On avait pourtant tout prévu : à 93 left, on lance le facebook live. A 92 left (main par main), on est à l'affut. Sauf que rien ne s'est passé comme prévu. Alors que les applaudissements retentissent pour accompagner la sortie de Clément Leblay (Paname Poker Club), François Lascourrèges, le directeur de tournoi, annonce aux croupiers de terminer leur main en cours pour entamer le main par main.

Mais sur la main en cours, de nouveaux applaudissements se font entendre, cette fois pour Philippe Desplats, en 92e position... Pierrick et moi, pris de cours, nous préparons à bondir pour le main par main...

Mais SURPRISE ! Une troisième salve d'applaudissements éclate, beaucoup plus nourrie. Le temps d'arriver sur place, Roland Belverge était déjà debout, blouson sur les épaules. retrouvez son histoire dans le prochain article.

La bulle a donc explosé, et nous avons nos 90 payés. Prochaine étape, la fin du Day2 à 20h20, pour la cinquantaine de survivants !

A l'approche de la 100aine de joueurs restants, le nombre de tables pleines s'amenuise... A l'instant, ils ne sont plus que 99 joueurs en course. Pour essayer d'être au taquet du couvrage, Pierrick et moi allons nous partager le travail. Lui vous proposera un Facebook Live à partir de 93 joueurs left, pour vous faire vivre la bulle en live, quand je courrai partout pour essayer d'attraper le bubble-boy.

Pour suivre l'événement, soyez attentif à vos notifications facebook. A l'instant, deux clubs possèdent encore quatre représentants : le Montdidier Poker Club et La Ciotat Poker Club possèdent une chance sur 25 de compter dans leurs rangs le futur Champion du C.N.I.C. !

lundi, 07 mai 2018 15:22

Merci croupier !

Pour une fois, commençons un coup par la dernière chose entendue à table avant d'aller rédiger l'article. Baudoin Mvuemba (Poker Team 87, casquette rouge) en est l'auteur, et on le comprend.

Sur des blinds 4k-8k, François Landais (Dreux Poker Club, de dos en chemise à carreaux), ouvre AA et place un bet à... Allez, disons 18k ? Il trouve un call au BU, ainsi qu'en BB, où siège Baudoin. Sur un flop, KJ5, François décide d'ouvrir à 20k, avec confiance. Il trouve un call au BU, et la parole revient à Baudoin. Après une petite minute d'hésitation, il annonce finalement tapis. Instacall par les AA de François, instafold du BU.

Baudoin retourne alors KQ pour top paire, insuffisant pour cracker les flèches de François... Mais la turn T apparait.
Bam, direct 4 outs de plus, me glisse Pierrick dans l'oreille.
Je vous le donne en mille, la river J enverra François dans le Rail, et permettant à Baudoin de grimper au dessus de l'average, aux alentours de 225k.

Les éliminations s'effectuent à un rythme de croisière depuis que la barre psychologique des 20BB est atteinte. On sera même, à la reprise, en deça de cette limite, avec 150k de moyenneet des blinds à 4k/8k. Patrick Quatannens (Donjon Poker Club) devra passer la vitesse supérieure, puisqu'il semble qu'il soit le short stack du field, avec 22k. Sachant qu'il arrive de Big Blinds, il va falloir invoquer les dieux du poker.

Du coup, on lui offre les honneurs de l'ITW de la pause. Juste au cas où on ne le revoie plus. Si cette prophétie venait à se réaliser, vous le retrouveriez alors dans le classement en direct des joueurs éliminés, sur le site du CdC. Si vous voulez savoir si vos poulains sont en jeu, assurez-vous qu'ils n'y figurent pas !

Sur les 130 joueurs (approximativement) restants, on compte dans nos rangs pas plus de neuf femmes. Et si notre champion était en fait une championne ? La plus sérieuse prétendante au titre est Emilie Nahon (Marseille Hold'em), qui avait déjà démarré le Day2 en 3e position niveau jetons. De 165k, la marseillaise est passée à quelque 300k.

Pour être exhaustif, on saluera, dans l'ordre des photos ci-dessous : Carole Marmion (Montluçon Poker Club), Sylvie Giardina (POKERO 13), Angélique Pernot (Lure Poker Society), Cathy Dekerpel (Poker Club de L'Oise Chevrieres), Laurence Humler (Marseille Holdem Poker), Catherine Morel (Only Five), Roselyne Scribot (Olympique Poker Club), et Carole Devoteau (Bourges Poker Club)

Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018Finale C.N.I.C. 2018

Ca devait bien finir par arriver. Après avoir pu profiter d'une magnifique structure sur les deux Day1, cette dernière a rattrapé les joueurs. La grande précaution des qualifiés aux tables les pousse désormais à avoir 20BB de moyenne. Une valeur en deça de laquelle on ne devrait pas trop descendre. Toujours est-il qu'avec 156 joueurs restant, une moyenne de 115k jetons et un nouveau niveau à 3k/6k, nous sommes actuellement à 19BB de moyenne.

Plus de quoi développer des coups jusqu'à la river. J'ai pourtant été témoin de l'un des rares. Rien de bien palpitant, mais ça permettra de citer Francesco Del Bove (Poker Club Tain Tournon, siège 10) et Eric Guilbaud (Mon Poker Club, siège 1)

Francesco décide de placer une relance à 12k avec AT, sur ce qui était encore le round 5k-10k, au HJ. Au CO, Eric décide de payer avec AQ. Sur un flop 893cc, Francesco continue son agression et place 16k. Pas de quoi impressionner Eric, qui paye, espérant freezer l'action.

Ce qu'il réussit à faire sur un turn 3s qui amènera un check-check chez les deux joueurs. Mais sur une river Q (et un board rainbow), Francesco tentera d'arracher le pot. Après une longue réflexion, Eric finira par payer et empochera le pot.

lundi, 07 mai 2018 12:09

Première pause de la journée.

Après deux heures de jeu, vient le temps du premier break. Autant pour les joueurs que pour les croupiers. Si les joueurs bénéficient de 20', les croupiers ont dû, eux, réaliser le Chip Race des jetons de 100 à leur table. Une fois cette opération réalisée, il ne leur reste guère que dix petites minutes pour se raconter les horreurs dont ils ont été témoins privilégiés.

En attendant, je me suis mis en quête de quelqu'un que je voulais rencontrer depuis longtemps. Quelqu'un qui interagit depuis longtemps avec le CdC sur Twitter, et que je voulais remercier en lui proposant la petite ITW de la pause, devenue habituelle. Mesdames et Messieurs, j'ai le plaisir de vous présenter Nicolas 'Surfin'Bird' Hardy, du Poker d'As 63 ;)

Nadine à la prise de vue, Christine au traitement post-op et à l'upload, c'est grâce à ces deux personnes que vous avez le plaisir de profiter de magnifiques photos sur l'album facebook de l'événement.

D'ailleurs, cet article me permet de vous dire que si vous souhaitez vous faire tirer le portrait, ou si vous avez un ami dont vous souhaitez le portrait, dites-le nous à nos photograpges de choc ! Pas sûr qu'avec seulement un nom, elles réussiront à trouver la personne en question, mais avec des indications précises (place autour des tables, signe distinctif...) peut-être que vous aurez un peu plus de chance...

lundi, 07 mai 2018 11:43

En mode "sapin de Noël"

Allez savoir ce qui est passé par la tête du staff CdC qui a pour but de récupérer les étiquettes des joueurs sortants pour vous permettre de connaitre l'évolution des éliminés en direct... Dès que je passe dans les coins, on m'appelle "Eh, sapin de Noël !" et on me la colle sur le torse.

Alors quand Benjamin Ducoeur (Grand Chalon Poker), que je connais bien, me voit avec tout ça, il n'a pas pu résister à un bon mot...
"Eh Ludo, j'me l'souhaite pas mais quand ce sera mon tour, j'pourrai t'la coller où j'pense ?"
On vous laisse juger de la finesse de cette vanne. Pour sa défense, sachez que Benjamin est un garçon doux et raffiné. A l'accoutumée. Et il ne savait pas, au moment de ce petit selfie, que sa réputation serait ruinée sur le coverage quelques instants plus tard...

Tout ça pour vous rappeler que nous sommes à la fin du round 1,5k/3k, et qu'une première pause s'annonce. Il ne reste déjà plus que 235 joueurs, la moyenne s'établissant autour de 75k jetons.

Page 9 sur 54